Que dire de ce tome à part qu'il est passionnant ?

De nombreuses révélations sont au rendez-vous.

Ai Yazawa a le don de nous embrouiller l'esprit en nous entraînant dans des allers-retours présents-futurs au cours desquels elle distille peu d'informations sur le milieu de l'histoire. Au fil des volumes, on assemble le puzzle et on comprend petit à petit ce qui s'est passé. Mais on a toujours ce grand mystère qui règne autour de Nana Osaki et qui nous laisse présager le pire.

Ce volume est fort en émotions d'une part parce que les relations amoureuses se compliquent et d'autres part parce que l'on en apprend davantage sur le passé des protagonistes avec un lot de révélations distillé dans ce somptueux volume 16.

Certains persos à qui on avait accordé peu d'attention se révélent être des personnages-clés qui nous ouvriront la voie vers le passé des protagonistes.

SPOILERS... SPOILERS... SPOILERS

SPOILERS... SPOILERS... SPOILERS

SPOILERS... SPOILERS... SPOILERS !!! ATTENTION, NE LISEZ PAS SI VOUS NE VOULEZ PAS GÂCHER LA SURPRISE !!

Mes scènes préférées :

Les doubles pages où Ren demande à Nana si elle serait contente si Hachi avortait, si Ren abandonnait Trapnest, si Yasu restait auprès d'elle sans jamais avoir personne d'autre dans sa vie... Nana a beau avoir un côté égoiste que l'on comprend aisément vu qu'elle pense être seule au monde, elle sait que le malheur de ses amis ne la rendra pas heureuse. J'ai trouvé cette scène très attachante car comme Nana, on a tous des petits désirs égoistes de ce genre mais on sait que la vie doit continuait, que la terre va continuer à tourner et que chacun fait sa vie indépendamment de ce que nous désirons. Le passage qui m'a le plus ému a été celui où chacun se rendait compte qu'ils ne pouvaient réaliser les désirs de l'autre, que leurs propres désirs les maintenaient prisonniers...

Ren voudrait un enfant mais Nana n'en veut pas...

Nana veut chanter tout en restant près de Ren en sachant que c'est impossible et Ren veut Nana auprès de lui mais il ne veut pas qu'elle se transforme en femme au foyer ou qu'elle abandonne la musique...

Ren veut rester auprès de Nana et voir leurs rêves se réaliser mais en même temps, il ne veut pas quitter Trapnest.

Les scènes où Nana se retrouvent en face de sa soeur sans même le savoir... Ce sont des scènes poignantes... On appréhende leur rencontre, on appréhende le fait qu'elles pourraient se rendre compte de leurs liens mais on souhaite aussi qu'elles se retrouvent.... On vit ces scènes à 200 à l'heure.

J'ai bien rigolé avec les pages bonus, ce n'est pas étonnant que Nobu et Hachi soient sortis ensemble vu que les deux sont des spécialistes du coup de foudre à répétition. Nobu est vraiment un perso très attachant, on découvre une nouvelle facette de lui. On croyait qu'il était gentil par nature mais ce n'est pas le cas. Il est devenu gentil par habitude au fil du temps mais quand il était petit, il agissait par pur intérêt. Et on se sent encore plus proche de lui maintenant qu'on sait ça.

Une autre scène qui m'a ému : Quand Nobu va voir Nana à la mort de sa grand-mère, quand il lui jure de rester avec Nana même si elle se montre odieuse avec lui car elle n'a pas un contact facile avec les gens. Pour Nobu, c'est le contraire, il se fait rapidement des amis et je trouve ça admirable de prendre une telle décision et surtout de la tenir. Particulièrement, quand on sait que ses petites amies ne vont pas apprécier cette proximité, ce lien si particulier...


Autres articles sur Nana (cliquer sur le titre de l'article pour y accéder)
Manga review : Nana