Honte à moi qui vient de découvrir ce merveilleux anime avec la saison 2 !

Résumé
Dans la Rome actuelle, le gouvernement a créé une organisation top secrète dénommée L'organisation pour l'aide Sociale dont la mission est de maintenir l'ordre établi en luttant contre les groupuscules indépendantistes/séparatistes et les terroristes. Cette organisation utilise une technologie avancée dont elle fait bénéficier des jeunes filles aux portes de la mort. En échange d'un corps viable (et partiellement robotisé), ces jeunes filles subissent un lavage de cerveau et une procédure dite de "conditionnement" pour devenir des tueuses implacables dont le seul objectif est de protéger leur superviseur (un adulte issu de la police militaire). Les deux partenaires sont appelés fratello (=frères).

Les superviseurs sont responsables d'une jeune fille à qui ils donnent un nom et qu'ils doivent éduquer et entraîner à tuer.

Mon avis

1) Character design

En voyant le premier épisode de Gunslinger girl Il Teatrino, j'ai été littéralement enchanté par l'histoire et les relations entre les personnages ! Histoire de ne rien rater, j'ai décidé de voir la saison 1 avant de continuer la saison 2 (oui, en général, il vaut mieux).

J'ai été surprise de voir que le graphique est totalement différent entre les deux saisons.
Je préfère le graphisme de la première saison. Il est plus réaliste et correspond mieux à l'univers plutôt violent (même si très poétique) de cet anime. Le character design de la saison 1 me plaît davantage surtout au niveau des superviseurs (José est nettement moins classe, mystérieux et attirant dans la saison 2 ! Tout comme Jean ou encore celui qui s'occupe de Triela)

Quand je regarde la saison 2, j'ai l'impression de me retrouver face à monde tout en pastel T__T

2 ) Les personnages

Cet anime a l'avantage de présenter toute une galerie de personnages tous différents les uns des autres.

Ainsi, on voit que les jeunes filles sont toutes différentes car elles se caractérisent et se positionnent par rapport à l'éducation que leur donne leurs superviseurs.

317_2

Ainsi Henrietta bénéficie d'une bonne éducation et d'un environnement stable grâce à son superviseur qui prend le temps de lui faire apprécier les petits plaisirs de la vie (regarder les étoiles, faire du shopping) et qui n'hésite pas à la gâter quand elle fait du bon travail. Cela permet à la jeune fille de se donner à fond dans le travail et de s'améliorer constamment tout en pouvant s'adapter à la vie en société. Du fait du conditionnement mais aussi du fait de la gentillesse de son superviseur, Henrietta arrive à se surpasser. Cependant, le côté négatif est que la jeune fille nourrit des sentiments extrèmement forts pour José ce qui peut créer des situations dangereuses car la jeune fille est sujette à la jalousie et arrive difficilement à se contrôler dès qu'un éventuel danger guette son tuteur.

gunslingergirlot1

A l'inverse, Elsa, dont on fait connaissance dans la première saison, n'est pas du tout suivie par son superviseur qui ne démontre aucun geste d'affection enevrs elle. Malgré la procédure de conditionnement poussant ces jeunes filles à protéger leur superviseur en risquant leur vie s'il le faut, des sentiments non-réciproques peuvent entraîner un drame. Une phrase résume très bien cette relation "si tu ne m'aimes pas, je te tue". Cette procédure de conditionnement me fait penser aux règles de la robotique et notamment à celle qui dit qu'un robot ne peut pas se retourner contre son créateur.

On peut également invoquer le cas d'Angelina. La jeune fille, ayant du mal à se faire à ses prothèses, essaye de montrer sa valeur à tout prix à son superviseur pour attirer son attention. Mais ces efforts se soldent souvent par un échec mettant à mal sa relation avec son superviseur. A cause de cela, la jeune fille ne peut progresser et pense même à mourir.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, cet anime amène une réflexion sur les conséquences de l'éducation des parents sur les actions de leurs enfants.

La fin de la première saison était extrèmement belle notamment le passage des météorites (avec la musique de Beethoven que j'adore !) et celui entre Ange et Marco. J'étais persuadée que la jeune fille était morte alors quel soulagement de la revoir dans la saison 2 !

Un autre passage qui m'avait beaucoup marqué : celui où Henrietta explique aux enquêteurs de la division 1 et à José ce qui s'est passé entre Elsa et son superviseur. C'était un très beau moment.

3 ) La soundtrack

En voyant le 1er épisode de la saison 2, j'ai été assez surprise par les BGM (back ground music) qui m'ont rappelé celles de Gundam wing !  Je préférais l'ambiance plus sombre de la siaosn 1. Parcontre, au niveau opening et ending, la saison 2 sort grande gagnante avec des chansons interprétées par la voix sublime de Kokia, des chansons douces, poétiques, vibrantes d'émotions.


gunslinger girl opening S2

Quelques inconvénients

La saison se contente de présenter de nouveaux personnages et leur histoire à chaque épisode sans vraiment nous expliquer qui sont les ennemis de cette organisation.

Pour consulter d'autres openings et endings, cliquer sur les vidéos ci-dessous