Les éditeurs ont décidé de nous gâter au niveau des shojos !

Tout d'abord, Panini qui met à notre disposition l'excellent Koukou Debut. Un manga très très drôle qui traite de sujets tels que l'acceptation de soi ou la tolérance.
Résumé : Pour Haruna Nagashima, son entrée au lycée doit être synonyme d’une nouvelle vie. Si elle s’est consacrée uniquement au softball pendant ses années collège, elle est bien décidée maintenant à se concentrer sur sa vie sentimentale. Mais voilà, son goût vestimentaire est loin de faire l’unanimité chez la gent masculine et bien que jolie, aucun garçon ne la regarde. Tandis qu’elle est plantée sur un trottoir dans l’espoir d’attirer le regard d’un beau jeune homme, elle entend que Yoh Komiyama, un camarade de classe, est plutôt doué pour savoir précisément ce qui plaît à un garçon. De but en blanc, elle l’accoste et lui demande de la coacher en amour. D’abord réticent, il finit par céder. Une condition cependant : Haruna doit promettre de ne pas tomber amoureuse de lui !

koko_debut

Delcourt proposera Otomen, un excellent shojo, très drôle, qui nous présente un mélange des genres.

Elu shojo de l'année 2007  au Japon, Otomen nous raconte l'histoire d'Asuka, un lycéen presque comme les autres. Ce dernier, champion de la ligue nationale de kendo lycéen, première dan de karaté et deuxième de judo, est idolâtré par toutes les filles du lycée. Il est considéré comme un homme parfait, viril et protecteur, aussi mystérieux que charmant. Mais en réalité, il cache un "terrible" secret : au plus profond de lui, il ne peut s'empêcher d'avoir des goûts de filles - la couture, la cuisine ou même les shôjo mangas sont ses passe-temps favoris. Jusqu'alors, et pour ne pas décevoir sa mère, il avait toujours réussi à refouler ses sentiments. Mais chassez le naturel, il revient au galop : quand une nouvelle élève arrive au lycée et qu'Asuka tombe amoureux, très vite, il réalise qu'il ne pourra plus se retenir bien longtemps...