"Ce qui compte, c'est l'âme..."

Quel anime surprenant...

Résumé : Pour sauvegarder l'équilibre du monde, Shinigami a crée une école où de jeunes gens apprennent à collecter les armes en perdition. D'un côté, il y a les manieurs, de l'autre, il y a les armes. Chaque manieur est accompagné d'une arme. Notre héroïne - Maka - est une manieuse (a master) accompagné de son arme - Soul - une faux à apparence humaine qui deviendra une "deathsythe" quand les deux jeunes gens auront réussi à collecter 100 âmes. Le père de Maka est d'ailleurs la faux actuellement utilisée par le shinigmai.

Première chose : un design qui change drastiquement des animes que je vois habituellement.
Même si l'univers de cet anime est très déroutant, j'ai trouvé cet épisode très intéressant.
Le style de dessin est très simple, loin des styles auxquels je suis habituée.
L'animation est très bonne, les combats sont très très bien animés (animation assurée par Bones, ceux à qui on doit Darker than Black), il y a pas mal d'humour...

Deuxième chose : des protagonistes surprenants
J'aime beaucoup Maka et Soul, leur relation me fait rire. J'adore quand Maka frappe son coéquipier quand il laisse ses hormones prendre les dessus avec d'autres filles alors qu'il passe son temps à la traiter de planche à pain.

J'aime aussi le papa de Maka, il a un daugther-complex^^

Troisième chose : de très bonne musiques
Que ce soit l'opening ou les BGM, j'ai passé un très bon moment !
On doit l'opening - Resonance - à TM revolution.
Ending : I wanna be by Stance Punks (à qui l'on doit No boy, no cry pour Naruto)

Articles liés :

Déferlante Soul Eater

Soul Eater épisodes 2 à 4
Soul eater, fin