Plus le commencement des JO approche, plus les articles parlant de la Chine et notamment du non-respect des droits de l'homme et des libertés individuelles se multiplient.

Internet est au centre des discussions et des préoccupations. Formidable outil de liberté et de communication partout dans le monde, en Chine, Internet se résume à un outil de propagande pour la diffusion des idées communistes et à un outil de répression dans la lutte contre les cyberdissidents.

Le comité olympique avait du penser que la Chine ferait des efforts, que le pays allait s'ouvrir...

Quelle est la situation actuellement ?

La Chine revient sur sa promesse, les journalistes occidentaux auront un accès limité à Internet...

Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à lire certains articles :
Chine : les dessous de la censure du web
La Chine lève partiellement la censure du web pour les journalistes

"Le CIO est impuissant

Les journalistes présents sur place se sont déjà plaints de la lenteur des accès internet qui leur sont fournis dans le principal centre de presse. Certains affirment que des sites tels que Amnesty International, la BBC, le Deutsche Welle ou les journaux de Hong-Kong et Taïwan sont inaccessibles, selon l'AFP.

 

De son côté, le Comité International Olympique peine à cacher son impuissance : « notre préoccupation reste que les médias puissent diffuser autant d'informations durant ces Jeux que lors des précédents », expliquait le 29 juin Kervan Gosper, un des hauts responsables du CIO. « Je vais parler aux autorités chinoises pour évoquer ces restrictions et voir quelle est leur réaction », a-t-il simplement réagi aujourd'hui, à l'annonce de Pékin."

Source : ZDNet