Dans Kimi wa Petto, adaptation d'un manga publié par Kurokawa, nous retrouvons Jun Matsumoto que nous avions déjà vu dans Gokusen.

Résumé
Iwaya Sumire, trentenaire d'une beauté éblouissante dôtée d'un fort caractère, diplômée de la prestigieuse université de Tokyo, avait tout pour réussir. Un petit-ami avec lequel elle comptait s'installer, un travail prestigieux au ministère des affaires étrangères, de hautes responsabilités...
Cependant, la vie nous réserve bien des surprises : Sumire quitte son petit-ami qui l'a trompé et a mis sa maîtresse enceinte puis se retrouve rétrogradée dans son travail après avoir frappé son boss.
Elle passe du prestigieux département des affaires étrangères à celui de "la vie de tous les jours". Elle tombe alors dans une équipe à dominante masculine dont le chef déteste les femmes diplômées car il les trouve trop fières et se retrouve dans le collimateur d'une de ces collègues de travail, jalouse de sa réussite et de sa beauté.
Pour compliquer, le tout, le senpai qu'elle admirait à l'époque de l'université débarque dans son entreprise et prend sa place au Département des Affaires Etrangères.
Et comme si sa vie n'était pas assez compliquée, elle trouve devant chez elle, un soir de pluie, recroquevillé dans un carton, un jeune homme blessé. Jeune homme joué par Jun Matsumoto qui va squatter chez elle en devenant son animal de compagnie, Momo.

6a00d10a7681148bfa00cdf3ad00efcb8f_320pi

Mon avis
Ce drama est particulier car comme Sore wa totsuzen arashi No You Ni (avec Yamapi^^), il vise un public plus mature : les femmes de plus de 20 ans du fait que l'héroïne soit une trentenaire avec des problèmes de trentenaire : les responsabilités au travail, le fait de vouloir être en couple tout en n'étant pas assez mature pour se marier...

Ce drama est très agréable à regarder : Jun Matsumoto excelle dans son rôle, on rêve toutes d'avoir un animal de compagnie pareil. Sa présence résoud le principal problème des jeunes filles de plus de 20 ans qui sont malheureuses dans leur vie privée du fait de leur fort caractère et de leurs responsabilités au travail : elles ont ainsi une personne toujours à leur côté, une personne dévouée qui ne leur fera pas de mal. C'est un moyen de tromper la solitude.

Mais Sumire doit cacher l'existence de Momo de peur de ce que pourrait dire les autres : utiliser un homme comme animal de compagnie est une idée saugrenue qui ne sera pas comprise par tous, notamment dans une société aussi normée que la société japonaise. Le fait qu'elle doive cacher l'existence de Momo va entraîner toute une série de malentendus et quiproquos qui permettront le développement de l'histoire.

Un autre problème qui se pose est l'émergence des sentiments, d'une relation ambiguë entre Sumire et son animal de compagnie, celui qu'elle prénomme Momo (Jun Matsumoto). Une femme et un homme ne peuvent pas vivre ensemble sans que rien ne se passe, c'est valable dans ce cas pour la relation saugrenue entre Sumire et Momo mais aussi pour une relation plus banale entre une femme et son meilleur ami par exemple.

La fin du drama me pose un léger problème parce que Takeshi (le vrai nom du personnage joué par Jun Matsumoto) se sacrifie pour Sumire : il abandonne la promesse d'une magnifique carrière en Allemagne pour rester à ses côtés.

kimiwapetto

Disponible ici

Articles liés :
Over the Rainbow
Zettai Kareshi
Mei-chan no shitsuji
Akai Ito
Hanazakari no kimitachi e
Kurosagi
Mon Top Drama