Suite aux catastrophes survenues dans l'archipel, le secteur touristique japonais a pris un sacré coup dans l'aile. Pour relancer son activité, le gouvernement Japonais prévoit d'offrir 10 000 billets d'avion pour inciter les touristes à venir sur l'archipel. Les frais d'hébergement et de restauration ne seront parcontre pas pris en compte.

En contrepartie, les touristes sélectionnés devront livrer le récit de leur voyage, cela afin de rassurer et d'inciter les touristes potentiels.

Lire l'article de Japonation à ce sujet

 

"Eduqués par des scientifiques japonais, de nouveaux robots ont atteint un stade de développement qui les rapproche encore plus des humains, grâce à des aptitudes à penser, apprendre et décider comment accomplir des tâches, mais cette avancée pose aussi des problèmes éthiques."

 

"Depuis les évènements de Fukushima, le Japon a connu plusieurs manifestations anti-nucléaires rassemblant, de façon exceptionnelle pour ce pays, plusieurs dizaines de milliers de personnes. Dans la mouvance de ces manifestations, le mouvement « Occupy Tokyo » se forme fin septembre en réponse à l'appel pour la journée du 15 octobre.

Pour Shoko Uchida, une des organisatrices interrogée par le Japan Real Times, la protestation a peut-être commencé à l'étranger, mais il est logique qu'elle se poursuive au Japon qui a les mêmes problèmes. Evoquant les conséquences de la crise de 2008 pour les jeunes travailleurs, elle explique : « C'est de plus en plus difficile pour ces personnes de vivre au Japon, et c'est devenu plus apparent au sein de la société. »"

N.B : ce défilé aura lieu le 15 octobre. Les indignés vont également défiler pour la 1ère fois en Corée du Sud à la même date

 

"Pour Hideki Wakabayashi, directeur d'Amnesty International au Japon et ancien élu du Parti Démocrate Japonais, les associations des Droits de l'Homme ont un rôle déterminant à jouer dans l'avancée du débat sur la peine capitale. Il insiste, lors d'un entretien au Japan Times sur le fait qu'une demande de réforme ne suffit pas. Plus que le gouvernement, c'est la société dans son ensemble qu'il faut convaincre."