Lors du week-end coréen organisé au Jardin d'Acclimatation, l'office du tourisme nous a offert un guide touristique de la Corée ainsi qu'une carte de la Corée et un joli éventail.

En feuilletant ce guide touristique, j'ai pu constater les efforts déployés par les responsables coréens pour exporter leur culture via la vague Hallyu.

Les pages 34 à 37 sont dédiées à l'Hallyu qui désigne la "Déferlante Coréenne", le "succès grandissant de la culture populaire coréenne à travers le monde".

Mais il y a comme un petit bémol au niveau de l'introduction...

Tout d'abord l'exemple de Boys Over Flowers qui est désigné comme un symbole du succès des séries TV coréennes et de leur exportation dans les autres pays asiatiques notamment le Japon alors que Boys Over Flowers est le REMAKE COREEN de HANA YORI DANGO !!

Passons...

Le guide met l'accent sur les lieux de tournage de ces dramas : les quartiers, les temples, les cafés, etc...

Les dramas mis en avant sont Coffee Prince, Dae Jang Geum & Boys over Flowers.

300px-BoysOverFlowers

 

 

Cette volonté d'étendre la culture pop s'explique par des opportunités économiques : "Dans le cadre des efforts visant à renforcer la puissance de la « Hallyu » ou la vague culturelle coréenne, le gouvernement prévoit de mettre en place des instituts de langues à travers le monde. Le chiffre annoncé est d’ouvrir au moins 30 instituts par an." (source) Sans parler de toutes les activités directement liées à l'Hallyu (concerts de kpop, vente de CD et dramas, produits dérivés, venue des fans en Corée, etc...).

La politique du gouvernement coréen pour étendre la vague Hallyu a fait l'objet d'études et de conférences. Seok-Kyeong Hong-Mercier, maître de conférences, à l'Université de Bordeaux, a consacré de nombreux "articles en anglais, en français, en coréen, consacrés aux séries télévisées françaises et sud-coréennes, aux médias sud-coréens, à la culture visuelle" (source). Je vous invite à lire un de ces articles.

Lors des Cannes Lyon, ce sont les 2NE1 qui ont représenté la Corée. Au programme : l'expansion de la kpop via les réseaux sociaux et le rôle prédominant des fans dans ce développement à travers le monde. Ainsi que les opportunités pour les entreprises qui souhaitent surfer sur cette vague ou adopter la même recette pour leur expansion (lire l'article).

Mais cette déferlante Hallyu soulève de nombreuses critiques notamment au Japon, pays totalement envahi par la culture pop coréenne. Une manifestation monstre avait été organisée en août 2011 par les opposants à la kpop. Environ 6.000 personnes avaient manifesté contre la politique de programmation de Fuji TV "décriée et accusée de faire la part trop belle aux programmes sud-coréens aux heures de grande écoute" (source).

Pourtant le Japon avait lui aussi connu une période très faste de soft power où sa culture pop s'exportait mondialement et où le gouvernement avait également adopté de nombreuses mesures pour diffuser le "Cool Japan". En août 2010, le gouvernement comptait sur les mangas pour sortir son économie de la crise et misait sur le « Cool Japan » qui "regroupe tous les produits culturels qui portent le pays au devant de la scène internationale depuis les années 70. Mangas, dessins animés, jeux vidéo et même cuisine, le monde entier connaît et reconnaît la touche japonaise." (source). Là aussi, cette politique avait été associée a une tentative de domination et avait été très mal reçue par les pays asiatiques voisins.


Sources et lectures associées :

- La Corée du Sud poursuit ses efforts « Hallyu » - Soompi

- HALLYU, LA VAGUE DU SOFT POWER CORÉEN - INA

- Des Japonais manifestent contre l'influence de la culture coréenne - Aujourd'hui la Corée

- La Hallyu, cette Vague coréenne qui divise le Japon - Ina

- L'HYBRIDITÉ ET L’ESSOR DE LA CULTURE POPULAIRE CORÉENNE EN ASIE - INA

- LA CULTURE POPULAIRE JAPONAISE EN ASIE DE L’EST : UN SOFT POWER CONTESTÉ - INA

- Le gouvernement investit dans le « Cool Japan » - Aujourd'hui le Japon

- LE JAPON EN QUÊTE DE « SOFT POWER » : ATTRACTION ET LIMITATION - INA

- L'industrie de la jpop -INA