Vous le savez, le chanteur coréen PSY fait le buzz dans le monde entier avec son titre "Gangnam Style" qui se retrouve régulièrement propulsé dans les Top Charts mondiaux. Le chanteur coréen se retrouve sur les plateaux TV mondiaux notamment les shows américains très populaires qui lui valent d'être reconnu par l'industrie musicale (aussi bien par les producteurs que les artistes).

Les bloggers et journalistes se sont donc penchés sur ce phénomène pour déterminer les clés de cette success story.

Commençons par nous rafraichir la mémoire avec le clip de PSY avant de parler des articles qui lui sont dédiés.

Le journaliste explique le succès de Gangnam style par  le côté provoc et le sujet abordé, un thème et une chorégraphie aux antipodes du style ultra-formaté de l'industrie kpop. PSY s'inscrit en trublion et offre un changement vivfiant par rapport aux groupes copié-collé que les coréens ont l'habitude de voir et qui reproduisent à l'infini les mêmes stéréotypes.

Pour expliquer le succès de buzz au niveau mondial, le journaliste s'appuie sur les actions de la communauté internationale des fans de kpop qui ont fait circuler la vidéo et sur une équation :

"L’équation Gangnam Style :

 

(LMFAO + Susan Boyle + John Travolta + SWAG + Kim Jong-il) x Internet

 

= "Gangnam Style"

 

LMFAO pour le côté dancefloor & "party" du titre,

Susan Boyle pour le côté ordinaire et décomplexant,

Travolta par son "signature mode", un mouvement reconnaissable entre mille. Dans le cas de PSY, "horse riding dance"

 

Je vous invite à lire l'article sur le site du journal pour connaitre le reste de l'équation

 

Encore un article du Nouvel Obs, mais qui cette fois se penche davantage sur le succès national du titre et le succès de la machine kpop qui, quand une recette marche, continue à l'appliquer à l'infini en créant des clones à la chaine

 

Le blogger commence par faire l'éloge du social media et de son potentiel viral à travers les smartphones qui permettent de répandre l'information à tout moment et n'importe où et surtout via le contenu vidéo qui a un potentiel de viralité extrèmement fort. Elle en conclut que désormais, il n'est plus nécessaire de passer via les médias traditionnels pour accroitre sa visibilité. L'information s'est démocratisée et est accessible à tous. Les médias sociaux ont un rôle non négligeable à jouer.