Dans cet épisode, on a pu de nouveau apercevoir cette facette de L qu'il essaye de cacher derrière sa raison : son humanisme. On voit très bien qu'il est tiraillé entre sa raison qui le pousse à une dévotion totale au professionnalisme et ses sentiments qui le poussent à demander à Raito de parler à Misa car c'est le seul moyen de sauver Matsuda. Trop kawai^^

L'image de Raito en tant que Kira, en tant que tueur s'estompe peu à peu à mesure que l'on s'attache de plus en plus à ce personnage qui est devenu un "héros" au sens propre du terme car il oeuvre pour la justice.
Le mangaka sait faire durer le suspense, je n'aurais jamais imaginé que Raito accepte d'abandonner la death note (est-ce temporaire ? je le pense) et décide d'oublier qu'il était Kira. Mais c'était la meilleure solution pour ne plus être soupçonné puisqu'il se remet lui-même en question, il se demande lui-même s'il n'est pas Kira. Il essaye d'imaginer ce qu'il aurait pu faire avec une Death Note et il doute fortement qu'il aurait agit comme Kira. Et là le mangaka nous montre d'une façon subtile les ravages que peut engendrer le pouvoir.